60 Lamier galéobdolon, ortie jaune

60 Lamier galéobdolon

Lamier galéobdolon

Nom botanique: Lamium galeobdolon
Famille: Lamiacées
Nom patois: U chka dzôna
Nom allemand: Goldnessel

L’ortie jaune n’est pas une vraie ortie – elle ne pique pas si on la touche! C’est une espèce vivace, haute de 30 à 40 cm, à stolons lors de la floraison ou peu après: ses fleurs sont jaunes et s’épanouissent de mai à juillet.

Les feuilles supérieures sont étroitement lancéolées, opposées et à dents pointues. Les feuilles des tiges rampantes sont largement lancéolées et souvent tachetées de blanc.

Les fleurs sont groupées en verticilles de 6 à 16, vers le haut de la tige. La fleur est typique de la famille des labiées: les sépales sont concrescents; les pétales sont soudés, dont 2 forment une lèvre arquée qui protègent les 4 étamines, et dont 3 forment une lèvre trilobée. Celle-ci permet aux insectes de s’installer pour sucer le nectar au fond de la fleur.

Les fruits sont de petits nucules, se dissociant à maturité.

Habitat. Nous rencontrons l’ortie jaune de l’étage collinéen à l’étage subalpin dans les forêts de feuillus mixtes et de hêtres, ainsi que dans les haies, sur les sols frais et fertiles.